En pleine campagne de recrutement d’apprentis pour la prochaine rentrée, suite de la mini-série Mozaïk avec celles et ceux qui font vivre l’alternance au quotidien. Second rendez-vous avec Hocine Lanani, chef de projet de l’opération Radio France.

Quel est l’objectif et le bilan de la campagne alternance avec Radio France ?

HOCINE LANANI : L’enjeu pour Radio France est de diversifier les recrutements d’alternants en recrutant des étudiants qui ont toutes les compétences requises sans pour autant venir d’établissements prestigieux. Sur 30 offres que le groupe nous a confiées, nous avons déjà placé 26 candidats, malgré le contexte de la crise sanitaire. Et ce n’est pas fini !

En quoi ce partenariat est-il exemplaire ?

HL : Parce qu’il est durable et que des enseignements sont tirés à l’issue de chaque édition : nous travaillons avec Radio France depuis 2014. Les process sont courts et efficaces. Les entretiens sont menés en binôme RH/manager. De ce fait, cela facilite la prise de décision à l’issue de l’entretien. Par ailleurs, le job dating avec Mozaïk est « sacralisé » : le groupe Radio France assure une bonne promotion interne. L’opération est soutenue au plus haut niveau. Entre nous, c’est donc bien une question de confiance.

Nous travaillons avec Radio France depuis 2014.
L’opération est soutenue au plus haut niveau !

Pour quels types de postes ?

HL : Nous traitons une grande variété de postes : des ressources humaines au marketing, en passant bien sûr par les cœurs de métier de Radio France tels que le numérique et la production. C’est une marque de reconnaissance de notre expertise : le groupe nous confie ses plus beaux postes.

Quelles actions concrètes ?

HL : Dès que Radio France nous a confié ses offres, nous les avons largement diffusées via nos réseaux. Nous avons ensuite présélectionné les candidats sur la base de leurs compétences et de leurs motivations avant de les accompagner via un coaching et de les préparer à un grand job dating. Avec le confinement, ce n’était pas gagné…  Comme nous, Radio France a digitalisé tous ses process et les recruteurs ont accepté le principe des entretiens à distance.