La discrimination à l’embauche est une réalité en France. A diplômes et compétences équivalents, un candidat doit envoyer 4 fois plus de CV pour obtenir un entretien d’embauche en raison de ses origines sociales et/ou géographiques.

Le recrutement inclusif est celui qui assure une égalité de traitement et donne la même chance aux talents de tous horizons. Aujourd’hui, la plupart des organisations ont des processus de recrutement qui, sans même s’en rendre compte, portent des logiques excluant de facto certaines catégories de population. Rendre son recrutement inclusif nécessite donc d’analyser avec attention son propre processus d’embauche.

Voici 5 conseils pour rendre votre recrutement plus inclusif :

#1 – Rédigez une offre d’emploi inclusive

Le recrutement inclusif commence dès la rédaction de l’annonce. Même si elle ne fait pas précisément mention aux 25 critères discriminants punis par la loi, votre offre peut exclure indirectement certains viviers de talents et ce pour plusieurs raisons :

  • Les descriptions du candidat attendu laissent certaines populations de côté. « Jeune et dynamique » (comme si l’âge et le dynamisme étaient forcément liés), « diplômé d’une grande école » (alors que les parcours universitaires sont tout aussi qualifiants) ou encore le fait d’indiquer « une vendeuse » ou « un mécanicien » … Toutes ces tournures vont à l’encontre d’une écriture inclusive.
  • Les recruteurs ont tendance à indiquer le plus de compétences ou qualités possibles, au lieu de se concentrer sur celles réellement requises pour réussir dans le poste. Certaines compétences superflues mais néanmoins présentes sur l’offre peuvent donc pousser des candidats qualifiés à ne pas postuler.
  • La longueur ou le vocabulaire employé peuvent aussi décourager certains candidats.

#2 – Diversifiez votre sourcing pour vous ouvrir à tous les candidats

Votre offre d’annonce est bien inclusive ? Il vous faut maintenant ouvrir votre sourcing à tous.  En utilisant toujours les mêmes méthodes de sourcing, vous puisez dans le même vivier de talents et favorisez le syndrome de clonage. Pour ouvrir vos offres aux candidats de tous horizons, rien de mieux que de s’appuyer sur le réseau associatif et institutionnel territorial : les associations favorisant la diversité, les écoles et universités présentes dans les quartiers prioritaires de la ville, les missions locales, les associations de quartiers… sont autant de partenaires que vous devez connaître et mobiliser pour diffuser vos offres.

Ce maillage peut être long à construire. N’hésitez pas à vous reposer sur des acteurs tels que Mozaïk RH qui ont fait de ce rôle d’intermédiaire leur mission.

#3 – Evaluez les seules compétences requises

De même qu’on a tendance à demander plus de compétences que nécessaire au moment de la rédaction de l’offre d’emploi, on a aussi tendance à regarder des points du CV ou à évaluer lors de l’entretien des compétences ou traits de caractères qui sont sans rapport avec le poste pour lequel on recrute.

Pour remédier à ce penchant naturel, construire en amont une grille d’évaluation des compétences clés, commune à tous les candidats, évite de se disperser sur des compétences non pertinentes par rapport au poste, et permet dans le même temps de traiter les candidats sur la base d’un même référentiel.

#4 – Assurez une égalité de traitement de tous les candidats

On l’a vu, l’égalité de traitement de tous les candidats passe notamment par une grille d’évaluation commune, qui évite de prendre en considération des faiblesses du candidat qui n’en seront pas sur le poste. L’égalité de traitement doit aussi se concrétiser lors de l’entretien d’embauche. Créer et suivre un guide d’entretien qui reprend les questions qui seront posées au candidat est une bonne pratique nécessaire pour un recrutement inclusif. En plus d’une égalité de traitement, cet outil vous permettra de plus facilement de comparer leurs réponses.

#5 – Formez vos équipes à la non-discrimination

Qu’elles soient directement ou non actrices de votre processus de recrutement, formez vos équipes à la non-discrimination est clé pour renforcer l’inclusion et la diversité dans votre entreprise. Cela participe à une culture d’entreprise propice à l’épanouissement de tous en plus de faciliter l’intégration des nouveaux collaborateurs.

Le saviez-vous ? : Mozaïk RH propose des formations pour sensibiliser vos collaborateurs à la discrimination et à la diversité, en abordant à la fois les aspects juridiques et légaux mais aussi la construction des stéréotypes et l’adaptation des pratiques RH et managériales.