[VIDÉO] Saïd Hammouche, l’invité de RTL
RTL - vendredi 7 octobre 2016

 

Il est présenté comme « le DRH des banlieues ». Saïd Hammouche, 45 ans, est né en Seine- Saint-Denis, département le plus pauvre mais aussi le plus jeune de France. Il a créé en 2008 Mozaïk RH, un cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines spécialisé dans la promotion de l’égalité des chances et de la diversité. Dans un contexte économique particulièrement morose, matérialisé notamment par une hausse du chômage record en août dernier et des prévisions de croissance revues à la baisse par l’Insee, Mozaïk RH a signé, jeudi 6 octobre, un partenariat inédit avec l’État, sous l’œil attentif de la ministre du Travail, Myriam El Khomri.

 

En février 2015, la région Île-de-France affirmait que Mozaïk RH avait déjà aidé 3.500 jeunes issus des quartiers défavorisés à trouver le chemin de l’emploi. « On est des milliers à réussir.  En ce moment, il y a un peu de lumière sur ce qu’on fait, mais l’on fait partie d’une majorité dominante. Des succès, il y en a plein dans les banlieues », s’enthousiasme Saïd Hammouche.

 

15.000 diplômés en Seine-Saint-Denis chaque année  

 

Pourquoi les jeunes de banlieues peinent-ils, plus que d’autres, à trouver leur place dans le monde professionnel. « On a l’habitude, en France, de se rapprocher beaucoup des gens qui nous ressemblent », analyse Saïd Hammouche. Celui-ci déplore notamment le privilège des grandes écoles, la reproduction des élites, des énarques. En marge de cela, les jeunes diplômés des banlieues « héritent malheureusement de préjugés négatifs, analyse le président de Mozaïk RH. Cela crée de la peur, du stéréotype, et produit des effets discriminatoires ».

 

En cause, selon lui, un manque de lien entre les individus. « On meurt aujourd’hui de ne pas se parler, s’apprécier, prendre le temps de se découvrir », déplore-t-il. « Tout va vite. Un processus de recrutement dans une entreprise, c’est demain pour aujourd’hui. En conséquence, on va plutôt chercher des gens qui nous ressemblent et, du coup, les jeunes de banlieue sont mis à l’écart », poursuit-il, affirmant qu’ « il y a 2,7 fois moins d’accès à un entretien de recrutement à compétences égales ».

 

Banlieues et campagnes épaulées

 

« La sociologie des banlieues n’est pas celle des années 1970, mais celle des 15.000 jeunes qui sont diplômés chaque en Seine-Saint-Denis, qualifiés et prêts à l’emploi. Dans les radars des boîtes il y a encore des universités – Saint-Denis, Villetaneuse, Nanterre – qui ne font pas partie des lieux où l’on va chercher ces candidats et là, il y a une injustice profonde », lance Saïd Hammouche. La radicalisation ? « Je pense que c’est un mot qui ne concerne qu’une infime minorité. Mais plutôt que de “subir l’émotion », Saïd Hammouche préconise de « construire la société de demain ».

 

Alors pourquoi pas étendre son modèle de cabinet de recrutement à la France rurale ? « Ce qui marche pour les banlieues marchera aussi demain pour les zones rurales, à condition que l’on démultiplie les modèles. Aujourd’hui, il faut agir sur cette capacité d’accompagner les entreprises sur le recrutement de candidats différents, mais correspondant à leurs critères et à leurs besoins. Faisons en sorte de généraliser l’ensemble de ces pratiques de recrutement. Notre rôle est d’accompagner ces futurs leaders dans les zones rurales pour leur apporter nos outils », développe-t-il. Dans ce contexte, la politique de François Hollande envers les jeunes n’a pas permis de faire avancer les choses selon lui. « Je pense que c’est un échec clair et net », conclut Saïd Hammouche.

Mozaik RH 23, rue Yves Toudic 75010 PARIS
SIRET : 502 119 449 00069 APE 7010Z